“Sens dessus dessous”, le spectacle total d’André Dussollier aux Bouffes parisiens

Entre danse, concert et théâtre, l’acteur de 77 ans incarne le meilleur d’un certain esprit “français” à travers les textes de Guitry, Hugo, Devos, Baudelaire… Tout simplement génial.

Il jongle avec les mots en magicien. Pantalon noir, chemise noire, ceinture noire, courts cheveux de neige, à 77 ans, André Dussollier n’a rien perdu de son élégance, de son regard qui vrille, de l’ironie de son sourire et de l’alacrité athlétique d’un corps toujours en mouvement. Dansant. Comme ses mots font musique. Un spectacle total à lui tout seul : danse, concert, théâtre… Alors que Fabrice Luchini embrase actuellement lui aussi son public au Théâtre Montparnasse en évoquant La Fontaine, Pascal, Baudelaire, le Covid, en dialoguant avec les spectateurs, en les prenant à partie, en les éclairant comme en les faisant sourire ou hurler de rire, rien de tel dans la démarche pourtant tout aussi saisissante et brillante de l’aîné André Dussollier.

Lui enchaîne les textes sans même dire qui les a écrits. Sans les expliquer. Dubillard, Hugo, Guitry, Devos, Baudelaire, Fournel, Houellebecq et quelques divins défunts prosateurs s’entremêlent ainsi en un patchwork délicieux et subtil où le comédien a plus à cœur de nous faire rêver, décoller, fuir dans l’ailleurs que de nous arrimer dans la réalité.

Lien source : “Sens dessus dessous”, le spectacle total d’André Dussollier aux Bouffes parisiens