Rodez : création d’une mission d’information et d’évaluation sur les consommations énergétiques

À l’initiative de Rodez Citoyens, et avec le soutien de l’ensemble des groupes d’opposition, la création de cette commission a été votée ce vendredi, et sera présidée par Marion Berardi.  

Elle a été finalement votée à l’unanimité, après de longues minutes de débats, ce vendredi soir à l’issue du conseil municipal. À l’initiative de Rodez Citoyen, et avec les soutiens des groupes Rodez en commun et Rodez Ensemble autrement, a  été créé une mission d’infirmation et d’évaluation sur les consommations énergétiques sur l’ensemble du patrimoine communal.  C’est Marion Beréradi, de Rodez Citoyen,  qui présidera cette commission composée également de sept élus de la majorité (Monique Herment-Bultel, Martine Bezombes, Anne Her, Marilyne Crouzet, Jean-François Bouges, Frédéric Rubio, Patrick Liégeois), de Jean-Michel Cosson, issu du groupe Rodez en commun, de Franck Cortèse, du groupe Rodez ensemble autrement.

Vendredi, à l’issue de trois heures de conseil municipal, Marion Berardi a toutefois bien failli jeter l’éponge. Car si la commission a bel et bien été votée, elle a été vidée d’un grand nombre de ses amendements, notamment celui demandant l’accès à tout document demandé et la possibilité d’entendre toute personne que la mission juge utile d’auditionner. “J’espère cependant que l’on pourra travailler comme il faut. Cette commission n’est ni un procès, ni une mise en cause de qui que ce soit ou de ce qui a été fait ou pas. C’est une possibilité pour toute la commune d’avancer, de voir ce que l’on peut faire  pour améliorer nos dépenses énergétiques. C’est un enjeu écologique et financier majeur”, lance Marion Berardi.

“Sur nombre de bâtiments, nous avons le sentiment qu’il y a des dépenses d’énergie importantes qui sont faites. Mais pour en être certains, il nous faut des éléments tangibles. C’est la raison pour laquelle nous avons créé cette commission. Elle va nous permettre de travailler pour le bien de la commune… C’est en tout cas ce que je souhaite”.

En tant que présidente d’une mission composée majoritairement d’élus issus de … la majorité, Marion Berardi espère ne pas avoir à développer des trésors de diplomatie pour mener cette tâche qui s’annonce plutôt  ardue. La mission s’est en effet fixée six mois d’un travail lourd, dans la mesure où, pour établir son audit et développer ses préconisations, elle devra compulser un grand nombre de documents et interroger pas mal de monde. “Nous avons beaucoup travaillé avec Rodez citoyen sur ce dossier, on espère vraiment que cela avancera” lance Marion Berardi, qui plaide également pour une grande transparence du travail qui sera mené.

À l’heure où la Cop 27 tire toutes les sonnettes d’alarme possible, il serait quoi qu’il en soit dommage que la ville ne se saisisse pas de cette opportunité pour développer un travail efficace en la matière, quitte à ce que certaines décisions prises par le passé  fassent un peu grincer des dents. Mais face à l’urgence climatique et financière, est-ce bien là le plus important ?   

Lien source : Rodez : création d'une mission d'information et d'évaluation sur les consommations énergétiques