Réforme des retraites : les vacances de février menacées par une nouvelle grève des cheminots

Les syndicats ont prévu d’autres journées d’action, notamment pendant les vacances d’hiver, les 7 et 8 février.

La contestation contre la réforme des retraites ne faiblit pas. Après le succès de la mobilisation interprofessionnelle du 19 janvier dernier, avec plus d’un million de personnes dans la rue, une nouvelle journée est prévue le mardi 31 janvier. Le projet de réforme des retraites, caractérisé notamment par le relèvement à 64 ans de l’âge légal de départ, suscite l’opposition unanime des syndicats.

Certaines branches prévoient d’ores et déjà d’inscrire le mouvement dans la durée et de peser sur le mois de février. C’est le cas à la SNCF avec les syndicats CGT et Sud rail qui ont indiqué ce mardi préparer de nouvelles journées d’action afin “d’élever le rapport de force” face au gouvernement. Ils invitent les autres branches professionnelles à les rejoindre.

A lire aussi :
Narbonne – Réforme des retraites : “la résignation n’est pas d’actualité”

A lire aussi :
Réforme des retraites : les vacances au ski menacées ? Les remontées mécaniques pourraient être paralysées par une grève en février

A lire aussi :
Grève contre la réforme des retraites : “C’est parti pour durer”, nouvelle mobilisation le mardi 31 janvier

Les vacances d’hiver risquent d’être perturbées par la mobilisation sociale. Pour mémoire les congés s’échelonnent, sur trois zones, du samedi 4 février au lundi 6 mars.

Les syndicats ont l’intention de se réunir le 31 au soir pour faire le point sur la suite du mouvement. Les syndicats évoquent alors une “séquence de deux jours consécutifs de grève”, possiblement les mardi 7 et mercredi 8 février, soit pendant les congés de la zone A. Ces dates correspondent aux appels lancés par la CGT Pétrole et la CGT Mine-Energies dans leurs domaines.

A lire aussi :
Aude – Grève du 19 janvier : dans le cortège de Carcassonne, une jeunesse inquiète par la réforme des retraites

A lire aussi :
Coupures de courant en signe de protestation contre la réforme des retraites : “Certaines peuvent relever d’un délit”, met en garde le gouvernement

Une autre mobilisation est également envisagée ” faute de retrait du texte” avec une “grève reconductible par périodes de 24 heures dès la mi-février”.

Le gouvernement reste disposé à amender son projet mais ne reviendra pas sur sa décision de repousser l’âge de départ à 64 ans car cela remettrait en cause l’équilibre financier du futur système, a déclaré lundi le ministre du Travail Olivier Dussopt.

Lien source : Réforme des retraites : les vacances de février menacées par une nouvelle grève des cheminots