Oscars 2023 : “ Saint Omer ” d’Alice Diop va représenter la France à Los Angeles

Une liste de jurés mieux définie, un dossier à présenter puis un oral… Après un examen plus objectif qu’auparavant pour limiter copinage et sélection partisane, le film d’Alice Diop a été choisi pour concourir au prix du Meilleur film international en mars 2023.

La route vers les Oscars est encore longue, mais la France a déjà son champion. Saint Omer a été choisi, vendredi 23 septembre 2022, pour concourir à la statuette du Meilleur film international, le 12 mars 2023 à Los Angeles. Le long métrage d’Alice Diop a été préféré à Revoir Paris d’Alice Winocour, Un beau matin, de Mia Hansen-Løve, Les Pires, de Lise Akoka et Romane Gueret, et À plein temps, d’Éric Gravel, les quatre autres finalistes, au bout d’une nouvelle procédure qui se voulait moins arbitraire qu’auparavant.

Le choix était entre les mains d’une commission de sept professionnels proposés par le président du CNC (Centre national du cinéma et de l’image animée), Dominique Boutonnat, à la ministre de la Culture, Rima Abdul-Malak. Cette année, on y trouvait deux réalisateurs (Jacques Audiard et Michel Gondry), quatre producteurs (Grégoire Melin, Hengameh Panahi, Didar Domehri, Philippe Rousselet) et Ariane Toscan du Plantier en tant que « personnalité qualifiée ». Les représentants du CNC et d’Unifrance pouvaient assister aux débats sans y prendre part. Ceux du Festival de Cannes et de l’Académie des César n’avaient plus du tout leur mot à dire.

Cérémonie en mars

Les trente-trois films s’étant portés candidats ont dû envoyer un dossier très fourni à cette commission puis, pour les finalistes, passer un oral ce vendredi 23 septembre. Un examen scolaire plus transparent et objectif, bien que l’élimination rapide de La Nuit du 12, de Dominik Moll, l’un des meilleurs films français de l’année, reste difficilement compréhensible. Parmi les critères figure celui de présenter des qualités susceptibles de plaire au public américain. Peut-être celui, aussi, de ne pas lui montrer l’état de nos commissariats…

L’ambition, quoi qu’il en soit, était d’en finir avec le copinage et les choix partisans. L’an dernier, le délégué général de Cannes, Thierry Frémaux, avait fait preuve d’une lourde abnégation pour que la Palme d’or de son Festival, Titane, soit choisie au détriment de L’Événement, primé à Venise, dont les chances de succès étaient sans doute plus grandes. Le film de Julia Ducournau n’avait pas trouvé sa place dans la liste finale des cinq nommés (c’est le Japonais Drive My Car, de Ryusuke Hamaguchi, qui l’avait emporté).

Pour cette édition 2023, le destin de Saint Omer est désormais entre les mains des Américains. Une liste de présélection sera dévoilée le 21 décembre, celle des nommés le 24 janvier, avant la grande cérémonie du mois de mars.

Lien source : Oscars 2023 : “ Saint Omer ” d’Alice Diop va représenter la France à Los Angeles