Occitanie : mal nourris et enchaînés, 53 chiens sauvés d’un élevage de la honte près de Toulouse

Le propriétaire a été condamné à de la prison avec sursis, et les 53 chiens ont été confiés à la SPA.

La gendarmerie ainsi que les services vétérinaires de la direction départementale des populations sont intervenus à Beaumont-sur-Lèze, au sud de Toulouse (Haute-Garonne), pour lui retirer la garde de 53 chiens vivant dans des conditions cauchemardesques, mercredi 21 septembre 2022.

A lire aussi :
La détresse de la SPA de Rodez en découvrant un de ses chiots sur Le Bon Coin après son adoption

Comme le relate La Dépêche du Midi, 21 chiens étaient dans un enclos à l’arrivée des experts et des forces de l’ordre, quand deux canidés étaient enchaînés, six étaient dans un camion, six dans un préfabriqué et enfin six dans des caravanes. Pour les autres, ils ont été retrouvés sur le terrain.

Prison avec sursis et interdiction de détenir un animal

Le propriétaire avait déjà fait l’objet d’un contrôle fin 2021, une mise en demeure lui avait demandé de réduire à neuf le nombre de chiens en sa possession.

Presque un an plus tard, les canidés se comptaient toujours par dizaine dans des conditions parfaitement indignes. Le propriétaire a été interpellé et placé en garde à vue pour abandon d’animal et absence de soins adaptés, avant d’être condamné à 10 mois d’emprisonnement avec sursis.

L’homme a également reçu l’interdiction de détenir un animal pendant 12 mois.Le parquet de Toulouse a indiqué qu’en cas de maltraitance animale, le propriétaire risque jusqu’à 3 ans de prison et une amende de 45 000 euros.

Les 53 chiens ont quant à eux été remis aux mains de la SPA.

Lien source : Occitanie : mal nourris et enchaînés, 53 chiens sauvés d'un élevage de la honte près de Toulouse