L’équipe municipale de Saint-Just-sur-Viaur en pleine tourmente : “Notre seul problème, c’est monsieur le maire”

L’équipe municipale est dans la tourmente après un décès et trois démissions au sein des conseillers. Il est notamment reproché au maire Yvon Besombes de prendre “seul” l’ensemble des décisions. La sous-préfecture a décidé de la tenue de nouvelles élections.

Après la démission de Joseph Armen le 21 octobre 2020, quelques mois après le scrutin, puis celles d’Eliane Barasc et de Juliette Maillet (en octobre et novembre 2022) sans oublier un décès parmi les élus, le conseil municipal de Saint-Just-sur-Viaur est aujourd’hui amputé de plus du tiers de ses membres, ce qui a contraint la préfecture à y organiser de nouvelles élections.

“À Saint-Just, les petits ruisseaux font les grandes rivières !”, affirme, dans un tout autre contexte, le maire Yvon Besombes sur la page d’accueil du site internet de la commune et aujourd’hui, comme l’expliquent les deux conseillères démissionnaires Elianne Barasc et Juliette Maillet, “il est nécessaire que la population saint-justoise sache à quoi s’en tenir. Il y a un mal-être au sein de l’ensemble du conseil municipal”

Selon elles, seules deux réunions du conseil municipal ont été organisées au long de l’année 2022, en avril et décembre. “Beaucoup de choses ne sont pas faites. Notre seul problème, c’est Monsieur le maire”, résument les anciennes élues. “On a essayé de s’opposer à lui. Quand on n’est pas entendu, on ne peut plus rien faire. Tout le conseil s’est opposé au budget et au compte administratif. L’implication, il l’a… pourvu que ce soit lui qui décide”, poursuivent Elianne Barasc et Juliette Maillet.

Yvon Besombes : “Je continuerai à travailler pour la mairie”

Chrystelle Conduche, elle aussi conseillère municipale, a fait le choix de ne pas démissionner et le confirme : “Le maire et bel et bien le problème. Cela est dû à son attitude désinvolte et irrespectueuse envers les membres du conseil municipal”.

Le torchon brûle entre Yvon Besombes et une partie de son équipe, exclusivement féminine. Joint par téléphone, le maire l’a affirmé : “Je resterai maire et je continuerai à travailler pour la mairie de Saint-Just”. Au sujet des démissions, Yvon Besombes ne fait “aucune déclaration”, affirmant simplement “respecter le choix de chacun”.

Les élections complémentaires imposées par le code électoral seront organisées dimanche19 février, afin d’élire quatre nouveaux membres. Si un second tour est nécessaire, il aura lieu le 26 février. Pour rappel, Saint-Just-sur-Viaur, 208 habitants, faisait partie à la veille des élections municipales de 2020 des six communes du département dans lesquelles les candidats n’étaient pas assez nombreux pour que le scrutin puisse avoir lieu.

Lien source : L'équipe municipale de Saint-Just-sur-Viaur en pleine tourmente : "Notre seul problème, c'est monsieur le maire"