Laguiole : l’indication géographique du couteau dans les mains de Thiers

C’est officiel, l’Institut national de la propriété industrielle attribue l’IG du couteau laguiole à l’association Couteau Laguiole Aubrac Auvergne (Claa) dont le siège est à Thiers dans le Puy-de-Dôme.

La nouvelle a fait l’effet d’une bombe à Laguiole avec l’obtention de l’indication géographique du couteau attribué aux couteliers Thiernois. Cette obtention concerne la zone géographique suivante : 94 communes de l’Aveyron, de la Lozère, du Cantal, du Puy-de-Dôme, de la Loire et de l’Allier. 38 entreprises de la zone constituent le groupe d’opérateurs initiaux de l’indication géographique couteau Laguiole, sachant que le dispositif est ouvert et que toute entreprise de la zone s’engageant à respecter le cahier des charges peut à tout moment rejoindre l’indication géographique.

Pour rappel, l’Institut national de la propriété industrielle avait rejeté la demande de l’association des fabricants aveyronnais du couteau laguiole au printemps dernier. En validant la demande des couteliers de Thiers, l’Inpi enterre Laguiole.  

Un combat qui dure depuis 2010

Une décision qui va impacter la procédure en cours de la commune de Laguiole pour récupérer l’usage de son nom.

L’indication géographique du couteau Laguiole de Thiers concerne trois familles de couteaux : les pliants, les sommeliers et ceux de table alors que le cahier des charges des laguiolais ne portait sur le pliant, couteau historique de Laguiole. La présence d’une abeille, la forme de lame dite Yatagan et la forme galbée du couteau sont des caractéristiques obligatoires, sauf pour le couteau fermant, reconnu également avec une forme droite. Toutes les étapes de fabrication du couteau (fournitures, décoration, assemblage et finition) doivent être réalisées dans les communes de la zone géographique définie dans le cahier des charges.

A lire aussi :
Couteau : Thiers dépose une Indication géographique laguiole et sème la zizanie

Quatorze indications géographiques sont aujourd’hui homologuées par l’INPI

Depuis l’entrée en vigueur du dispositif, voici toutes les homologations délivrées : le granit de Bretagne (janvier 2017), la porcelaine de Limoges (décembre 2017), la pierre de Bourgogne (juin 2018), le grenat de Perpignan (novembre 2018), le tapis d’Aubusson (décembre 2018), la tapisserie d’Aubusson (décembre 2018) ;

Mais aussi, la charentaise de Charente-Périgord (mars 2019), les pierres marbrières de Rhône-Alpes (novembre 2019), l’absolue Pays de Grasse (novembre 2020), le linge basque (novembre 2020), la pierre d’Arudy (novembre 2020), les poteries d’Alsace Soufflenheim/Betschdorf (mars 2022) et le couteau Laguiole (septembre 2022).

Lien source : Laguiole : l'indication géographique du couteau dans les mains de Thiers