« Je ne peux pas m’empêcher de m’imaginer sauter » : cinq « professionnels du vide » nous parlent du vertige

Retrouvez tous les épisodes de « Vertiges », au fur et à mesure, sur notre site.

1. « J’ai peur de ne pas m’empêcher de sauter »

Gary Hunt, franco-britannique de 38 ans, plusieurs fois champion du monde de plongeon de haut vol.

« J’ai une relation très particulière à la hauteur. Depuis que j’ai commencé ma carrière de plongeur, j’ai l’habitude de me tenir sur une plateforme au-dessus de l’eau et de regarder le vide. C’est mon espace d’entraînement, mon cerveau est rompu à cela. Cinq minutes avant de plonger, je répète : je m’imagine sauter, enchaîner vrilles et saltos… Mais à cause de cette répétition, je crains la hauteur. Quand je suis près du vide et qu’il n’y a pas d’eau en bas, je ne peux pas m’empêcher de m’imaginer sauter. Pure déformation professionnelle. J’ai peur (c’est une peur gérable) de ne pas m’empêcher de plonger et de mourir.

Gary Hunt se prépare à un plongeon de 28 mètres pendant les entraînements du Red Bull Cliff Diving à Boston, le 2 juin 2022.
Gary Hunt se prépare à un plongeon de 28 mètres pendant les entraînements du Red Bull Cliff Diving à Boston, le 2 juin 2022.

La concentration m’aide à bien plonger. Les 30 dernières secondes avant le saut, j’essaie de faire le vide. C’est assez naturel pour le cerveau d’imaginer le pire, de penser aux risques, aux accidents possibles. Je me concentre donc sur ma respiration, comme en méditation. Avant d’utiliser cette technique, j’ai essayé de compter jusqu’à trois, mais mon cerveau finissait toujours par divaguer… La respiration, elle, laisse peu de place aux doutes.

Avec l’âge, on gagne en expérience et en confiance, mais on réfléchit plus.

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite, profitez de nos offres dès 1€

En choisissant ce parcours d’abonnement promotionnel, vous acceptez le dépôt d’un cookie d’analyse par Google.

  • Paiement sécurisé
  • Sans engagement
  • Accès au service client

Lien source : « Je ne peux pas m’empêcher de m’imaginer sauter » : cinq « professionnels du vide » nous parlent du vertige