Football : un derby fou pour Onet

Au terme d’une rencontre pleine d’intensité et de suspense, Yoan Boscus et ses joueurs ont remporté la première manche du derby face au Rodez II, ce samedi soir, pour le compte de la 6e journée de National 3 (2-1).

Pour le retour du derby entre Castonétois et réservistes ruthénois, les quelque 700 spectateurs présents, ce samedi soir, dans les tribunes du stade d’honneur de La Roque n’ont pas été déçus du spectacle. Avec un suspense final incroyable, il ne fallait pas être cardiaque pour assister à la victoire des hommes du président Luban. Et pourtant, le Ruthénois Savignac a eu la balle d’égalisation au bout du pied à la dernière seconde. Mais le milieu du Raf a vu son penalty frappé la barre transversale et s’envoler.

Bien avant les 22 acteurs, ce sont les coaches Yoan Boscus et Florent Rech qui avaient joué au chat et à la souris. Côté Onet, les milieux et habituels titulaires Deplace et Ricci attaquaient la rencontre sur le banc tandis que côté Rodez, le professionnel David, non annoncé, était finalement sur la pelouse. Les sang et or ont démarré la partie tambour battant s’offrant deux grosses occasions dans les deux premières minutes sans conséquence pour des locaux tardant à trouver leur marque face à l’habituel 3-5-2 de Rech. Et sans un Rigaud inspiré, Kutateladze aurait pu ouvrir le score après avoir été servi en retrait par Assati (10e). Brunet a répondu d’un coup franc flirtant avec le poteau de Guette, le portier des réservistes (13e) ; puis Fofana a vu sa tête fuir la lucarne adverse sur un nouveau coup franc de Malrieu (15e). Rien de plus à se mettre sous la dent pour Boscus et sa bande lors de ce premier acte durant lequel ils ont subi les assauts du capitaine Morcillo et des siens. La pause était sifflée sur un score nul et vierge.

Le bijou de Fofana, les entrées capitales de Deplace et Ricci

À la reprise, les deux formations élevaient encore un peu plus le tempo et la partie se débridait. C’est Kutateladze de la tête qui est venu ouvrir le score devançant la sortie de Rigaud (48e). On voyait mal comment Bobek et les siens allaient pouvoir renverser la vapeur. Et pourtant…

Un corner de Lacroix plus tard et le buteur maison et ancien de la maison sang et or, Fofana, entrait en action. Dos au but, contrôle poitrine et retourné acrobatique. Il trouvait la barre transversale avant que le cuir ne finisse dans les filets (54e). À l’heure de jeu, Deplace et Ricci entraient, amenant un supplément de densité et de justesse. La physionomie de la rencontre a changé avec des Castonétois devenus dominateurs. Et à force de se procurer des situations, Schaab était poussé dans la surface offrant un penalty aux siens. Brunet exécutait la sentence (83e).

Les Ruthénois ont alors jeté leurs dernières forces dans la bataille, récompensés à l’ultime seconde par un penalty après une faute de Bonnefous. Le stade a retenu son souffle. Savignac se présentait face à Rigaud et voyait sa frappe s’envoler, touchant la barre transversale. L’arbitre de la rencontre sifflait la fin de la partie sur ça. Le promu pouvait exulter. Vivement le match retour !

Stade de La Roque. Mi-temps : 0-0. Arbitre : M. Cislo. Spectateurs : 700 environ. Buts : Onet : Fofana (54e), Brunet (83e sp). Rodez II : Kutateladze (48e). Avertissements : Onet : Soulatges (35e), Bonnefous (49e), Brunet (56e), Ricci (88e), Fabié (90e+6, adjoint). Rodez II : Morcillo (74e), Boussou (78e).
Les équipes : Onet : Rigaud – Legroux (Daurenjou, 89e), Bonnefous, Soulatges, Schaab – Bobek (cap.), Lacroix (Durand, 77e), Malrieu (Deplace, 58e) – Brunet, Fofana, Ahammout (Ricci, 58e).
Rodez II : Guette – El Berrak, Boussou, Khelil – Assati, Morcillo (cap.), Frayssinous (Prunera, 87e), Savignac, Faty (Bastide, 72e) – Kutateladze (Guintini, 77e), David (Garie, 72e).

Lien source : Football : un derby fou pour Onet