Drame de Millas : à 300 km de Marseille, l’atmosphère grave du procès enveloppe la salle de retransmission à Perpignan

Alors que le procès du drame de Millas se tient à Marseille, une salle de retransmission ouverte au public et aux parties civiles dans le palais des Congrès permet d’assister aux débats.

Au deuxième étage du palais des congrès à Perpignan, ce lundi 19 septembre, l’atmosphère est évidemment lourde, pesante. Dans une salle, située à gauche des escaliers principaux, des rangées de chaises sont disposées face à trois écrans. Parties civiles, avocats, journalistes et citoyens assistent, en direct, au procès du drame de Millas qui se tient à Marseille. 

A lire aussi :
Drame de Millas : “C’est arrivé tellement vite, on a vu le bus pousser la barrière”, déclare un témoin de l’accident, revivez la première journée du procès

L’audience démarre à peine, avec quelques mots de la présidente du tribunal pour expliquer la raison de la tenue du procès dans la cité phocéenne, que les larmes coulent déjà sur les visages d’une famille assise au deuxième rang. Une équipe de France Victimes 66, en soutien aux parties civiles est également sur place.

A lire aussi :
Procès du drame de Millas – Alicia : “En trois minutes, j’ai tout perdu, ma jambe, mon enfance, mon adolescence, mes amis, ma maison”

Au cœur de l’après-midi, une trentaine de personnes est assise dans le public. 22 le sont dans l’espace réservée aux parties civiles et avocats. Sur les écrans, le visage de la présidente du tribunal apparaît. Elle questionne Nadine Olivera à la barre. La conductrice du bus fond en larmes. Dans la salle perpignanaise, des larmes coulent sur le visage d’adolescents assis dans la zone des parties civiles. Pour une jeune fille, c’en est trop. Elle quitte la pièce avant de laisser éclater ses pleurs. Le procès doit encore durer trois semaines. 

Lien source : Drame de Millas : à 300 km de Marseille, l'atmosphère grave du procès enveloppe la salle de retransmission à Perpignan