Disparition de Delphine Jubillar : de nouvelles preuves rajoutées au dossier, Cédric Jubillar va devoir s’expliquer

Le suspect numéro un va être entendu par les juges d’instruction ce vendredi. 

Delphine Jubillar a disparu dans la nuit du 15 au 16 décembre 2020. Cette infirmière, mère de deux enfants, n’a plus donné signe de vie depuis cette fameuse nuit. 

Mais alors que les preuves manquent à l’appel, un coupable semble tout désigné : son mari. Cédric Jubillar a été mis en examen le 18 juin 2021 pour “meurtre sur conjoint” avant d’être incarcéré à la maison d’arrêt de Seysses (près de Toulouse). Depuis, ses différentes tentatives de remise en liberté ont toutes échoué. 

A lire aussi :
Disparition de Delphine Jubillar : le téléphone de l’infirmière n’aurait jamais quitté le domicile du couple, de nouvelles expertises contredisent la version de son mari Cédric

La dernière en date ? Pas plus tard que ce jeudi 22 septembre. Une demande de remise en liberté sous bracelet électronique a été étudiée, puis rejetée. La faute, selon France 3, a un souci de logement pointé du doigt par la justice. Le logement proposé à Cédric Jubillar par l’un de ses soutiens, situé en Occitanie dans un endroit tenu secret, ne faisait pas l’affaire. 

Téléphone

Mais cette semaine n’est pas encore finie pour Cédric Jubillar. En effet, l’artisan-plaquiste doit de nouveau faire face aux juges d’instruction ce vendredi. Une nouvelle expertise a été versée au dossier. Réalisée cet été, elle indique que le téléphone de Delphine Jubillar n’a jamais quitté le périmètre du domicile du couple. 

Un nouvel élément qui vient contredire la version de Cédric Jubillar, qui affirme depuis le début de l’affaire que Delphine est sortie ce soir-là, notamment pour sortir les chiens, emmenant avec elle son téléphone. 

Lien source : Disparition de Delphine Jubillar : de nouvelles preuves rajoutées au dossier, Cédric Jubillar va devoir s'expliquer