Bronchiolite : les hospitalisations à un niveau inédit en France, le Plan blanc est déclenché

Des indicateurs qui ne cessent d’augmenter, des passages aux urgences à un niveau jamais vu depuis plus de dix ans : l’épidémie de bronchiolite de cette année inquiète les autorités.
 

Les chiffres s’affolent. Selon le dernier bilan de Santé publique France, publié ce mercredi 9 novembre, pour la semaine du 31 octobre au 6 novembre, les hospitalisations pour bronchiolite représentent  50% des enfants de moins de deux ans hospitalisés suite à un passage aux urgences. Sur cette semaine, 6 891 enfants de cette tranche d’âge sont passés aux urgences et 2 337 enfants ont été hospitalisés. Une augmentation de 7 % par rapport à la semaine précédente, qui avait déjà connu une hausse hebdomadaire de 47 % après un tassement constaté lors des vacances de Toussaint.

Pour Santé publique France, l’épidémie de bronchiolite est à un niveau inédit, avec un nombre “passages aux urgences et d’hospitalisations pour bronchiolite très élevés et à des niveaux supérieurs à ceux observés aux pics épidémiques depuis plus de 10 ans”, dit le bulletin. L’pidémie touche toute la France, et plus particulièrement “les régions de la moitié nord de la France“. Au niveau national, le taux de passage aux urgences pour bronchiolite est de 785,8 pour 10.000 passages, soit près de 8%. Dans le département du Cher, le plus touché par l’épidémie, ce taux est même de 2.105,3, soit un passage aux urgences sur cinq pour cause de bronchiolite. En Aveyron, se taux se monte à 967,7 pour 10.000 passages aux urgences, mais à l’hôpital de Rodez du moins, la situation reste sous contrôle.

A lire aussi :
L’Aveyron face à l’épidémie de bronchiolite : une situation compliquée mais “sous contrôle”

Le Plan blanc déclenché

Face à cette montée en puissance, le ministre de la Santé François Braun a annoncé ce mercredi 9 novembre au Sénat le déclenchement du Plan blanc dans tous les hôpitaux français, relève BFMTV.

Ce dispositif Orsan “organise et adapte les soins au niveau régional afin de prendre toutes les mesures nécessaires pour que les personnes malades puissent bénéficier des soins appropriés“, détaille le site du ministère de la Santé. Il permet de réorganiser l’offre de soins “dans les 3 secteurs sanitaires (secteurs ambulatoire, hospitalier et médico-social)”, de de renforcer les moyens locaux” avec si besoin le rappel du personnel hospitalier, le renforcement de la permanence des soins ambulatoires, ou l’ouverture de lits supplémentaires. Voire si les circonstances l’exigent, de mobiliser des réservistes sanitaires, notamment des professionnels de santé remplaçants, retraités, non exerçants et autres étudiants.

France Info rappelle que la semaine dernière, François Braun avait parlé d’une “situation préoccupante” dans les hôpitaux, évoquant une épidémie de bronchiolite “inquiétante”. Il avait alors annoncé pour 400 millions d’euros de nouvelles mesures en direction des services d’urgence pédiatriques, minés par des conditions de travail insatisfaisantes et un manque de personnel.

Lien source : Bronchiolite : les hospitalisations à un niveau inédit en France, le Plan blanc est déclenché